One bad apple won’t always spoil the barrel! Il ne suffit pas toujours d’une pomme pourrie pour gâter tout le tas!

Photo by Pixabay on Pexels.com

I felt the need today to address the topic of internal healing for I have seen too many people being unfairly punished for the bad actions of others.

Growing up I have had to face many challenges related to the kind of person I am. Fortunately or unfortunately, God made me extremely sensitive and probably too emotional. I am the kind of person who can cry when watching or reading a sad story, because I feel what others feel, even when it doesn’t directly concern me. Somebody’s fight easily becomes mine and I can go to all kinds of length for the people I love. The issue with this is that people like me get hurt easily. See, when we love, we love deeply, when we get involved, we go all in; we often make the mistake to think that others do the same. The sad reality is most people don’t. Most people don’t care like we do. Many are simply opportunistic and befriend us because we can get them closer to their goals, while others simply see us as too weak, or not wise and smart enough to navigate life.

All my life I have been told to toughen up. Eventually, hardships, emotional hurt, and betrayals caused me to do it. Gradually, I stopped caring. I stopped being concerned. I stopped investing in my relationships. You see, when you have been hurt too often, when people spend their time badmouthing you instead of trying to know you, when people you have fought for turn their back on you, something will ultimately die on the inside. In spite of my love for God, I reached a point in my life where I became the shell of my own self. I became empty. I had given so much and there was nothing left to give. Eventually, I closed myself. I stopped myself from feeling any emotion. I stopped myself from getting too close, because it meant I was vulnerable and the other party could hurt me.

The problem is in the process of doing this, even if it was directed towards somebody in particular, it gradually became part and parcel of me and I eventually ended up hurting those who truly cared about me . I could no longer sympathize with others. I could no longer rejoice when they rejoiced and mourn when they mourned. The saddest thing is when we become this way, we also miss wonderful opportunities to develop new fruitful relationships. Not only that , we can also destroy the few good ones that are left.

It took deep moments alone with God crying out to Him and asking Him for a solution, blaming everybody else for my misery, for Him to open my eyes on a very simple and evident truth: contrary to the popular saying, one bad apple doesn’t always spoil the barrel.

See, the bible says, the heart of man is fundamentally evil: And when the LORD smelled the pleasing aroma, the LORD said in his heart, “I will never again curse the ground because of man, for the intention of man’s heart is evil from his youth.” Genesis 8:21

The same Bible also says: “For God so loved the world, that he gave his only Son, that whoever believes in him should not perish but have eternal life.” John 3:16

God made me realize, people have flaws and there is nothing we can do about it. No matter what we do, somebody will always miss the mark, cheat, steal, betray our trust and even kill. The true fight is not in getting revenge. The true fight is in making sure that our capacity to love stays intact , because without the true love that comes from God, there is really no point trying to serve Him: “And if I have prophetic powers, and understand all mysteries and all knowledge, and if I have all faith, so as to remove mountains, but have not love, I am nothing.” 1 Corinthians 13:2

This is why people can hurt us and still walk around unbothered, because guess what, God loves them too. The same God who says: “Let God arise and let his enemies be scattered”, also says: “so that you may be sons of your Father who is in heaven. For he makes his sun rise on the evil and on the good, and sends rain on the just and on the unjust.” Matt. 5:45

For he says to Moses, “I will have mercy on whom I have mercy, and I will have compassion on whom I have compassion.” Rom. 9:15

I struggled with it for a very long time until I became a parent myself. Children will test your patience and children will test your capacity  to love. See, you can be extremely angry about things your children do, but you can never stop loving them. If for any reason, they leave. The day they return, it’s as if nothing ever happened.

I don’t know about you but I refuse to live one more day inside a self-inflicted prison. Therefore, I am challenging you today. Whatever happened, whatever someone did, won’t be fixed by you punishing everybody else in your life. You can only reap what you sow. Sow true love and be unafraid of the consequences. Even if people cannot value you for it, our Father who is in Heaven and who searches the heart will always reward you.

But the LORD said to Samuel, “Do not look on his appearance or on the height of his stature, because I have rejected him. For the LORD sees not as man sees: man looks on the outward appearance, but the LORD looks on the heart.” 1 Samuel 16:7

Keep your heart with all diligence, For out of it spring the issues of life. Prov 4:23

God bless you!

###################################################################

J’ai ressenti aujourd’hui le besoin d’aborder le sujet de la guérison interne car j’ai vu et je vois encore trop de personnes incapables d’oublier le passé et continuer de punir certains pour les erreurs des autres.

En grandissant, j’ai dû faire face à de nombreux défis liés au genre de personne que je suis. Heureusement ou malheureusement, Dieu m’a créé extrêmement sensible et probablement trop émotive. Je suis le genre de personne qui peut pleurer en regardant ou en lisant une histoire triste, parce que je ressens ce que les autres ressentent, même si cela ne me concerne pas directement. Le combat d’une tierce personne devient facilement le mien et je peux aller jusqu’au bout du monde pour les gens que j’aime. Le problème, c’est que des gens comme moi se blessent facilement. Voyez quand nous aimons, nous aimons profondément, quand nous nous impliquons, nous allons à fond; nous faisons souvent l’erreur de penser que les autres font de même. La triste réalité est que la plupart des gens ne le font pas. La plupart des gens ne s’impliquent pas autant. Beaucoup sont simplement opportunistes et se lient d’amitié avec nous parce que nous pouvons les rapprocher de leurs objectifs, tandis que d’autres nous considèrent simplement comme trop faibles, ou pas assez sages et intelligents pour naviguer les vicissitudes de la vie.

Toute ma vie, on m’a dit de m’endurcir. Finalement, au fil des difficultés, des blessures émotionnelles et des trahisons j’ai dû le faire. Peu à peu, j’ai arrêté de me soucier des autres. J’ai arrêté de m’inquiéter pour les autres. J’ai arrêté d’investir dans mes relations. Vous voyez, quand vous avez été blessé trop de fois, quand les gens passent leur temps à vous malmener au lieu d’essayer de vous connaître, quand les gens pour lesquels vous vous êtes battus vous tournent le dos, quelque chose finira par mourir à l’intérieur de vous. Malgré mon amour pour Dieu, j’ai atteint un point de ma vie où je suis devenue la coquille de moi-même. Je suis devenue vide. J’avais tant donné et il n’y avait plus rien à donner. Finalement, je me suis refermée. Je me suis empêchée de ressentir des émotions. J’évitais de m’approcher de trop près, car cela signifiait que j’étais vulnérable et que l’autre partie pouvait me blesser.

Le problème est qu’en faisant cela, même si je visais quelqu’un en particulier, cette attitude devenait progressivement partie intégrante de moi et je finissais par blesser ceux qui se souciaient vraiment de moi. Je ne pouvais plus sympathiser avec les autres. Je ne pouvais plus me réjouir quand ils se réjouissaient et pleurer quand ils pleuraient. La chose la plus triste à ce sujet est que lorsque nous devenons ainsi, nous manquons également de merveilleuses opportunités pour développer de nouvelles relations fructueuses. Non seulement cela, nous pouvons également détruire les quelques bonnes qui restent encore.

Il a fallu des moments profonds, seule avec mon Dieu, à crier, le supplier pour une solution, blâmant tout le monde pour ma misère, pour qu’Il m’ouvre les yeux sur une vérité très simple et évidente: contrairement au dicton populaire, il ne suffit pas toujours d’une seule pomme pourrie pour gâcher tout le tas.

Vous voyez, la Bible déclare que le cœur de l’homme est fondamentalement mauvais: Et l’Eternel flaira une odeur d’apaisement, et dit en son coeur; je ne maudirai plus la terre à l’occasion des hommes, quoique l’imagination du coeur des hommes soit mauvaise dès leur jeunesse; et je ne frapperai plus toute chose vivante, comme j’ai fait. Genèse 8:21

La même Bible dit également: Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Jean 3:16

Dieu m’a fait réaliser que les gens ont des défauts et que nous ne pouvons rien y faire. Quoi que nous fassions, quelqu’un manquera toujours la cible, trichera, volera, trahira notre confiance et même tuera. Le vrai combat n’est pas de se venger. Le vrai combat est de s’assurer que notre capacité d’aimer reste intacte, car sans le véritable amour qui vient de Dieu, il est vraiment inutile d’essayer de Le servir: “Et si j’ai la prophétie, et que je connaisse tous les mystères et toute connaissance, et que j’aie toute la foi de manière à transporter des montagnes, mais que je n’aie pas l’amour, je ne suis rien”. 1 Corinthiens 13:2

C’est pourquoi les gens peuvent nous faire du mal et continuer à marcher sans être dérangés, parce que devinez quoi, Dieu les aime aussi. Le même Dieu qui dit : « Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dispersés », dit aussi : « afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes ». Mat. 5:45

Car il a dit à Moïse : Je ferai grâce à qui je veux faire grâce, j’aurai compassion de qui je veux avoir compassion[a]. ROM. 9:15

J’ai longtemps combattu cette certitude, jusqu’à ce que je devienne moi-même parent. Les enfants testeront votre patience et les enfants testeront votre capacité à aimer. Vous voyez, vous pouvez être extrêmement en colère contre les choses que font vos enfants, mais vous ne pouvez jamais cesser de les aimer. Si pour une raison quelconque, ils partent. Le jour de leur retour, c’est comme si rien ne c’était passé. auparavant.

Je ne sais pas pour vous, mais je refuse de vivre un jour de plus dans une prison auto-infligée. C’est pourquoi je vous défie aujourd’hui. Ce qui s’est passé, quoi que quelqu’un ait fait, ne sera pas réparé si vous punissez tout le monde dans votre vie. Vous ne pouvez récolter que ce que vous semez. Semez le véritable amour et n’ayez pas peur des conséquences. Même si les gens ne peuvent pas vous apprécier pour cela, notre Père qui est dans les Cieux et qui sonde les cœurs vous récompensera toujours.

Mais l’Eternel lui dit : Ne te laisse pas impressionner par son apparence physique et sa taille imposante, car ce n’est pas lui que j’ai choisi. Je ne juge pas de la même manière que les hommes. L’homme ne voit que ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. 1 Samuel 16:7

Par-dessus tout, veille soigneusement sur ton cœur, car il est à la source de tout ce qui fait ta vie. Proverbes 4:23

Que Dieu vous bénisse!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s